Comment faire un parcours de motricité pour bébé ?

Le cerveau d’un nouveau-né compte environ 100 milliards de neurones et au moins le même nombre de cellules gliales. En tant que parent, on se pose souvent des questions en matière d’éducation et de santé de notre bébé, et c’est bien normal. Il existe plein de jouets très chouettes pour favoriser sa croissance et sa motricité.

Une fois la marche acquise, vous pourrez le faire évoluer grâce à un module de motricité. Votre enfant devra apprendre à respecter les consignes avant de commencer son parcours de motricité et comprendre le sens du parcours du début à la fin.

Je vous invite à poursuivre votre lecture si le parcours de motricité pour enfant vous intéresse, afin de disposer de toutes les connaissances nécessaires avant de faire votre choix.

Top des parcours de motricité pour bébé de 2022

La motricité : c’est quoi exactement ?

Tout d’abord, la capacité de bouger son corps est ce que l’on entend par le terme de motricité. Il existe deux types différents de motricité. La première est la motricité globale, qui concerne l’ensemble du corps. La seconde est la motricité fine, qui se concentre sur l’utilisation des mains et des doigts pour accomplir des tâches de petite taille.

Fondamentalement, le développement de la motricité globale d’un enfant lui permet d’exercer ses grands muscles, sa coordination et son équilibre. Par exemple, il a un parcours comme la planche d’équilibre. Un ensemble de processus neuronaux et musculaires qui permettent les mouvements volontaires et automatiques du corps.

Votre bébé peut développer diverses compétences grâce au processus de motricité. Cependant, de nombreux établissements de crèches  pratiquent cette forme d’exercice. Par exemple, l’équilibre ou la coordination. Plus important encore, cela lui permet de s’amuser. Et plus il s’amuse, plus il est susceptible de recommencer.

Qu’est-ce qu’un parcours de motricité ?

Il est indispensable de présenter d’abord ces exercices et parcours afin d’en préciser le sens et avant d’aborder les bénéfices liés aux parcours de motricité. En effet, les exercices de motricité, également appelés exercices psychomoteurs, impliquent l’utilisation de matériaux variés pour permettre à l’enfant de mettre à l’épreuve sa dextérité et ses aptitudes physiques, d’autant plus réparties qu’elles sont homogènes.

L’enfant découvre l’espace qui l’entoure avec son corps tout au long du parcours de motricité, qui peut être réalisé aussi bien pour les bébés que pour les enfants à la maternelle.

Une petite fille dans un tunnel de parcours de motricité.

En général, il est fait référence à des éléments comme la sarneige, les cerceaux, les ballons, les planchers, la mousse et les cônes. Ces derniers sont utilisés pour créer un parcours de jeu rempli d’obstacles et de défis que les enfants doivent surmonter dans le cadre de jeux. Pour diversifier les épreuves et créer des modules qui reflètent des scénarios du monde réel, divers matériaux sont utilisés. Ces circuits sont construits en tenant compte des capacités physiques, sensorielles et cognitives de chaque enfant.

Quelles sont les particularités d’un parcours de motricité pour bébé ?

Le parcours de motricité pour bébé est un jeu amusant et attrayant créé pour aider vos enfants à développer leurs capacités motrices. Il offre à vos enfants des expériences physiques riches en apprentissage car il est composé de blocs et de modules de formes et de hauteurs variées.

Le parcours de motricité est souvent constitué d’escaliers, de tunnels, de ponts, de marches. Mais aussi, de montées et de descentes, et il peut être personnalisé pour répondre à tous les besoins. Qu’il soit en forme de L, de rond ou de U, il offre à vos enfants un parcours d’activités amusant et attrayant. Plus qu’un simple jouet, le parcours motricité est un véritable outil pédagogique. Il permet à vos enfants d’apprendre à construire, à faire des rampes, à marcher, à grimper et à sauter.

À quoi sert un parcours de motricité ?

On dit souvent que le meilleur moment pour apprendre est l’enfance. C’est pourquoi de nombreux experts conseillent aux parents d’inscrire leurs enfants à des programmes de formation à la motricité. Ces programmes comportent des modules adaptés à leur âge. Ensuite, la psychomotricité stimule les ressources de la personne, lui permettant de mieux se comprendre et de découvrir la clé de son propre développement. Elle renforce l’harmonie entre le corps et l’esprit et contribue ainsi au bien-être physique, psychologique et social de la personne.

Par conséquent, le fait de lui permettre d’expérimenter sans restriction lui donne un sentiment d’accomplissement et de sécurité. Le jeune enfant peut gagner en confiance et en créativité en apprenant à connaître son corps et ses capacités. De plus, les parents peuvent partager des expériences difficiles, émotionnelles et physiques avec leurs enfants par le biais d’activités éducatives engageantes.

parcours motricité bébé

En plus des compétences physiques, le circuit de motricité aide les enfants à se développer sur le plan émotionnel. Et également, sur le plan cognitif et sensoriel. Les obstacles variés du parcours les aident à aiguiser leur créativité et leur esprit de compétition. Ainsi que, leur capacité à résoudre les problèmes lorsqu’ils se présentent.

Les bébés sont capables de vivre des expériences corporelles uniques grâce au processus de motricité. Au début, ils reçoivent le soutien et les encouragements de leurs parents, qui les surveillent de près pour s’assurer qu’ils comprennent le fonctionnement de leur nouveau jeu. Ils finissent par apprendre à toucher d’autres matériaux.

Comment utiliser un parcours de motricité ?

Quels sont les types d’activités que l’on retrouve dans un parcours de motricité ?

Si nous abordons rapidement des exemples d’activités réalisées pendant les parcours de motricité. Tout d’abord, l’âge de l’enfant détermine quels exercices et modules sont inclus. Ces derniers sont soit physiquement, soit à la fois physiquement et intellectuellement. Il comprend des activités telles que la natation, la course d’obstacles, le grimper et la course à pied. Chacune de ces activités est réalisée dans des circonstances extrêmement sécurisées.

Ils sont nombreux, et vous en avez chez vous sans même vous en rendre compte. Cette catégorie comprend des jeux éducatifs comme l’Iglu, la draisienne évolutive la pâte à modeler, l’enfilage de perles sur un cordon, les puzzles et les jeux d’association de formes.

Puis, « le bébé marche ! » Mais comment faire pour améliorer la motricité de votre bébé ? Voici quelques conseils , vous pouvez :

  • jouer à quelques jeux simples avec votre enfant pour l’aider à apprendre à marcher.
  • lui proposer des jeux avec les mains et les pieds en tant que parent dès la naissance.
  • également prendre les mains de votre bébé et l’aider à se tailler les mains.

Tous ces petits gestes que nous faisons naturellement lui permettront de découvrir son corps et de prendre conscience de ses limites par le toucher.

Un enfant qui fait un parcours de motricité en jouant au toboggan

Qu’en est-il des étapes de motricité chez les bébés ?

Parfois, les gens résistent à la fois à la motricité libre et au parcours de motricité. Cela n’est pas justifié. Les deux possibilités peuvent coexister et contribuer à l’éveil moteur et à l’épanouissement psychologique du jeune enfant.

Contrairement aux petits animaux, l’être humain ne développe un tonus musculaire adéquat que plusieurs mois après la naissance, ce qui retarde le développement de l’indépendance motrice. Pour cette raison, la capacité d’une personne à se servir de ses mains, appelée motricité fine, change considérablement au cours de la première année de vie. Elle s’améliore avec le temps en raison de l’amélioration du tonus musculaire et de la vision, pour ne pas dire plus.

Des exemples du développement de la motricité fine chez le bébé

Je vous propose les exemples suivants pour vous donner une idée des principales étapes du développement de la motricité fine chez le bébé :

  • La naissance : le réflexe de préhension ou d’agrippement. La capacité du nourrisson à avoir des réflexes surprenants, ou archaïques. Lorsque votre bébé a les mains jointes en position fœtale, les poings serrés, on a l’impression qu’il effectue des mouvements automatiques.
  • Un mois : premiers mouvements désorganisés. Même s’il peut pointer sa main vers un petit objet, un bébé d’un à deux mois n’est que peu capable de saisir des objets.
  • 3 mois : anticipation du contact. Le bébé réagit lorsqu’un objet, tel qu’un hochet, est placé contre la paume de sa main.
  • 4 mois : début de la préhension volontaire. Il a la capacité d’appuyer sur le coude, sur le dos afin de saisir un objet de l’autre main.
  • 6 mois : jeux de mains. Son développement moteur global devient actif du fait de l’amélioration de la perception du bébé.
  • De 7 à 12 mois : une étape très utile jusqu’au moment de l’autonomie. Le bébé explore son environnement immédiat. Il peut ouvrir plus ou moins sa main en fonction de l’objet. Ensuite, il atteindra le stade de la maîtrise de l’usage de ses mains.

Et entre un an et dix-huit mois, en même temps que l’enfant apprend à marcher, sa motricité fine s’aiguise considérablement. Par exemple, il est capable de tenir un livre, de tourner les pages, de jouer à des jeux éducatifs comme Iglu, ou même de tourner les roues des billes de PVC dans les tubes, ce qui constitue un entraînement à la reconnaissance des couleurs.

Bébé fille rampant dans un tunnel de jeu pour un parcours d'exercice de motricité

Comment accompagner la motricité de votre bébé ?

Tout d’abord, le programme de motricité est adapté aux capacités et aux compétences des enfants en fonction de leur âge. Il suit un dessin dans l’espace (en U, en L, ou en cercle) et comprend des montées, des descentes, des marches, des tunnels et des échelles. Une autre idée, le jouet tangram Montessori est aussi une autre excellente option.

Ensuite, avec les bébés, vous pouvez aider votre enfant à se développer correctement pendant la première année de sa vie. Voici quelques exercices qui renforcent sa force musculaire et sa motricité.

D’une part, il y a le chemin de la motricité, mais il existe d’autres alternatives et jouets comme par exemple

  • le parcours de motricité Montessori.
  • le kit tatami bébé
  • la maison des serrures Montressori
  • le triangle Pikler  
  • le parcours piscine kiddymoon : rondes, en mousse et pop-up
  • la tente à balles
  • le bloc de construction en mousse
  • le chariot de marche
  • la planche d’équilibre
  • etc…

Est-ce qu’il y a des règles à suivre ?

Toutes ces activités aident le bébé à se développer et à grandir. Mais pour tirer le meilleur parti de ces nombreux trajets, il est essentiel de disposer de quelques directives très simples qui vous permettront de faire la vaisselle, de faire le ménage et bien d’autres. Ces conseils vous permettront d’aider votre bébé à tirer le meilleur parti de son parcours.

  • Vous devez prendre soin de dégager la zone avant de commencer l’activité. Vous éviterez ainsi que le bébé tombe ou se blesse.
  • Si votre enfant comprend parfaitement le parcours, n’ayez pas peur de lui expliquer ce que l’on attend de lui, montrez-lui l’exemple et marchez à ses côtés.
  • Lorsque vous réalisez des parcours faits maison, veillez à protéger les angles des meubles (tables, chaises) qui pourraient être dangereux si un enfant à s’y cogner.
  • Enfilez vos pieds nus pour profiter pleinement du parcours en limitant les chutes.
  • En dernier lieu, inventez une histoire pour inspirer votre bébé s’il n’est que modérément réticent à participer à l’activité.

Un voyage à travers une forêt magique, une promenade en bateau sur la mer, ou même une chasse au trésor peuvent être inclus dans le parcours de motricité. C’est une bonne occasion de travailler le mouvement et l’équilibre ainsi que le développement de l’imagination.

Exercice de motricité : l'enfant s'amuse dans la salle de jeux en traversant la cage en bois.

Quels sont les avantages pour votre bébé de passer par le parcours de motricité ?

La plupart du temps, les parcours de motricité permettent aux bébés d’explorer leur environnement et d’apprendre à se connaître en utilisant leurs capacités physiques.

Le parcours de motricité permet au nourrisson de coordonner ses mouvements

Les différents exercices utilisés pendant les parcours de motricité, comme les plongeons dans la piscine, les roulades, les grimpés, sont des moyens fantastiques pour stimuler le corps de l’enfant. Mais n’oubliez pas de toujours installer une mousse autour.

Le parcours de motricité permet le développement des capacités cognitives

Ces exercices sont incontestablement recommandés par les spécialistes de la psychologie de l’enfant car ils permettent de développer les capacités de mémorisation du bébé. De plus, ces parcours permettent aux bébés d’apprendre facilement à résoudre des problèmes.

Le parcours de motricité permet d’accroître la confiance en soi

Pour se développer, de votre bébé ou de votre enfant a besoin d’un minimum d’assurance pour se sentir en sécurité dans ce nouvel environnement. C’est en se familiarisant avec les différents éléments du jeu qu’il pourra se développer tant physiquement qu’intellectuellement.

Il est essentiel que vous vous équipiez d’un tapis en mousse pour que votre enfant puisse essayer de nouveaux mouvements et se déplacer sans risque de chute au fur et à mesure de la progression de la motricité. Il permet à l’enfant de prendre de la vitesse et de marcher plus rapidement que s’il devait l’apprendre directement sur le sol.

Terrain de jeu pour enfants à l'intérieur. Un exemple de parcours de motricité. Vue panoramique de l'intérieur de la piscine sèche avec des balles colorées et un toboggan.

Utilisation d’un parcours de motricité bébé : Avis global

Comme je l’ai mentionné un peu plus haut, en théorie, un enfant doit respecter des consignes lors d’un parcours de motricité. Le parcours est conçu pour provoquer des actions et des mouvements spécifiques, comme monter les marches, passer dans le tunnel, descendre le toboggan en glissant le long des rampes, etc.

Mais d’autres enfants ne peuvent ou ne veulent pas suivre les instructions, alors ils empruntent le parcours d’une manière différente. Ils partent de la fin, suivent les contours du tunnel, passent sous le pont et par-dessus, et montent sur le toboggan en faisant face à l’avant. Ce qui est beaucoup plus difficile d’un point de vue motorisé, avant de descendre par les marches.

Cela n’a pas d’importance ! Il faut leur laisser cette liberté de mouvement. En outre, les usages avec et sans consignes peuvent coexister ; cela dépend des enfants ainsi que du moment.

Les parents ont parfois tendance à acheter des poussettes pour leurs enfants en bas âge. Les experts ne sont pas d’accord sur plusieurs points. Un trotteur de type pousseur peut fonctionner puisque l’enfant pousse et arrête le mouvement. Cet exercice lui permettra d’ajuster son équilibre en fonction de l’objet. L’enfant étant suspendu, les autres activités sont déconseillées car l’enfant ne fait pas travailler ses muscles et ne maintient pas son équilibre.

Je conseille de garder les pieds du bébé nus le plus longtemps possible. En effet, le nourrisson a besoin de sentir l’appui du sol pour ajuster son équilibre. Naturellement, il aura besoin de ses chaussures lorsqu’il s’aventurera à l’extérieur.

Nos parcours de motricité pour bébé coup de coeur en 2022

Parcours de motricité bébé : la conclusion

Bien sûr, il existe une variété d’itinéraires de motricité que vous pouvez planifier. Et cela concerne la manière de disposer, d’aménager et d’organiser l’équipement sur l’itinéraire. Mais il est crucial de s’interroger périodiquement sur les objectifs à poursuivre. À quoi allez-vous donner la priorité comme organisation ? Pourquoi ?

Les programmes de motricité conçus pour les bébés et les jeunes enfants leur permettent de vivre des expériences physiques qui favorisent leur croissance motrice, sensorielle, affective et cognitive. Le système est largement accessible si vous avez décidé de laisser le petit à la crèche. L’enfant va développer ses capacités par ses comportements dans un environnement riche. Plus précisément, la capacité de courir, sauter, ramper, grimper, rouler, et bien d’autres choses encore.

Ils donnent aux bébés la possibilité d’exprimer de nouvelles émotions et expériences, d’explorer leur potentiel physique, et d’étendre et d’affiner leurs compétences motrices. La plupart des enfants trouvent un réel plaisir à rencontrer des situations inhabituelles et à inventer de nouvelles façons de se comporter et de se déplacer dans l’espace.

J’espère que ces informations vous ont permis de mieux comprendre et de vous former à l’utilisation d’un parcours de motricité. Bien entendu, vous devez être en mesure de décider si, en tant que parent ou futur parent, vous souhaitez ou non appliquer ce type de méthode ou d’exercice à vos enfants.

4.9/5 - (8 votes)
Avatar photo

Heureux papa de deux bouts de choux, moi et ma compagne Hélia apportons beaucoup d'intérêt à leur développement et leur éducation. Leur épanouissement est notre priorité, c'est pourquoi on s'est naturellement orienté vers la pédagogie Montessori. Les jouets, meubles et accessoires Montessori répondent parfaitement aux fondements de cette méthode : motricité, autonomie, réflexes et réflexion ; et les enfants l’adorent ! J'ai créé ce modeste blog pour partager mon enthousiasme, mon retour d'expérience et des conseils pratiques pour les jeunes parents. Merci pour votre intérêt et bonne lecture !

Tour Montessori